Alors que la 4K a encore du mal à décoller, SES se penche déjà sur l’avenir (lointain) avec la 8K.

Pour la première fois, SES diffuse sur un satellite Astra une démo en 8K (7680×4320 pixels, soit 4 fois plus qu’en 4K) à l’occasion de sa conférence annuelle SES Industry Days qui a lieu actuellement au Luxembourg.

La démo 8K est réalisée par PSNC (Poznan Supercomputing and Networking Center) et Unigine Corp (CGI en 8K).

Niveau technique, cette transmission se fait sur un seul transpondeur 36 MHz sur ASTRA 3B en IP natif et utilisant la « nouvelle » norme DVB-S2X.

L’encodage, réalisé en partenariat avec Spin Digital, utilisera du HEVC tournant à 80 Mbit/s, rien que ça, avec 60 images par seconde et une profondeur de couleur de 10 bits.

Pour l’affichage, SES s’est associé à Sharp et ses récents écrans 8K (qu’on retrouvera à Roland Garros dans les prochains jours).

«Même si la technologie 8K reste difficile avec les codecs vidéo actuellement disponibles, et même s’il faudra encore plusieurs années avant qu’elle n’entre dans les foyers des consommateurs, cette démonstration montre que les satellites sont à présent capables de transmettre des signaux 8K. Comme nous nous efforçons toujours d’améliorer l’expérience vidéo, nous sommes très fiers de donner cet aperçu prometteur de l’avenir de la télévision», a déclaré Thomas Wrede, VP, New Technology & Standards à SES Video. «Dans le même temps, nous nous attelons toujours à aider nos clients et nos partenaires à apporter les technologies actuelles, telles que l’UHD 4K et le HDR, aux foyers des consommateurs.»