A l’occasion du Festival d’Aix-en-Provence, la chaîne franco-allemande ARTE proposera une expérience en Ultra HD et HDR en direct du Grand Théâtre de Provence le 6 juillet à 20h50.

La nouvelle production Carmen de Bizet mise en scène par Dmitri Tcherniakov, sera retransmise sur trois satellite ainsi que sur l’émetteur TNT de la Tour Eiffel ! Concernant le HDR, la diffusion se fera en HDR-HLG.

Voici comment capter l’événement :

Sur FRANSAT, via EUTELSAT 5°W :

Fréquence : 12732 MHz (verticale)
Ryhtme de symboles : 29950
FEC 3/4   DVB-S2   8PSK

Sur HOTBIRD 13°E :

Fréquence : 12539 MHz (horizontale)
Rythme de symboles : 30000
FEC 3/4   DVB-S2   8PSK

Sur ASTRA 19.2°E , via UHD1 by Astra/HD+ qui sera en clair pour l’occasion :

Fréquence : 10994 MHz (horizontale)
Symbolrate : 22000
FEC 5/6   DVB-S2   8PSK

Sur la TNT via l’émetteur de la Tour Eiffel, canal Test UHD1.

Carmen :

Opéra de Georges Bizet / Livret : Henri Meilhac et Ludovic Halévy
Direction musicale : Pablo Heras-Casado
Mise en scène et décors : Dmitri Tcherniakov
Carmen : Stéphanie d’Oustrac / Don José : Michael Fabiano / Micaëla : Elsa Dreisig / Escamillo : Michael Todd Simpson / Frasquita : Gabrielle Philiponet / Mercédès : Virginie Verrez / Zuniga : Christian Helmer / Moralès : Pierre Doyen / Le Dancaïre : Guillaume Andrieux / Le Remendado : Mathias Vidal – Chœur Aedes
Chœur d’enfants : Maîtrise des Bouches-du-Rhône
Orchestre de Paris
Réalisateur : Andy Sommer
Production : BEL AIR MEDIA en association avec ARTE France

Soixante ans après l’unique production de Carmen au Festival international d’art lyrique d’Aix-en-Provence, Dmitri Tcherniakov, connu pour ses propositions dramaturgiques et sa direction d’acteurs iconoclastes, s’empare de cette œuvre emblématique avec le chef d’orchestre espagnol Pablo HerasCasado, à la tête d’une distribution alléchante réunissant la mezzo-soprano française Stéphanie d’Oustrac et le jeune ténor américain Michael Fabiano. Pour sa première mise en scène de Carmen, Tcherniakov a réécrit les dialogues, choisi un décor contemporain et adopte le point de vue de Don José, comme l’avait fait initialement Prosper Mérimée dans la nouvelle dont est tiré l’opéra. L’atmosphère déjà très sensuelle de l’œuvre de Bizet promet de l’être plus encore sous le regard du metteur en scène russe, coutumier de la suggestion charnelle dans ses créations lyriques.